Richard Montpetit  

(cliquez sur les images pour les agrandir)

Soir d'été sur St-Laurent Huile sur toile 16 x 20 po. Prix sur demande

Journée froide et lumineuse Huile sur toile 32 x 24 po. Prix sur demande

Soir de printemps, rue St-Denis Huile sur toile 30 x 40 po. Prix sur demande

Né à Montréal, fils du peintre Rolland Montpetit il s’initie tôt à la peinture.  À la fin des années 70 il développe un style impressionniste, d’abord dans le paysage puis il diversifie ses sujets notamment en peignant lors de plusieurs séjours à  l’étranger (Mexique, France, Italie, Portugal, Maroc et République Dominicaine).  Il adopte alors le petit format, des esquisses où la subtilité de la couleur et la justesse de la lumière nous rendent l’essentiel. La rue s’impose de plus en plus comme étant son sujet de prédilection.  Ses compositions témoignent d’une réalité contemporaine et urbaine.  Toujours préoccupé par la lumière dont il étudie les variations à travers les saisons, de jour comme de nuit il capte les effets des différentes sources lumineuses telles que les phares d’autos, les lampadaires,  les vitrines allumées et les enseignes publicitaires.  Toutes ces notations nous baignent dans l’ambiance précise du moment.  C’est une errance nostalgique dans les rues de Montréal où l’on suit des quidams, ces silhouettes énigmatiques qui traversent les saisons en silence.  Il repart peindre en France, à Cuba,  en Croatie, à Malte, en Martinique puis en 2016 en Provence et à Paris.  Dans tout ce corpus varié, autant dans ses paysages purs que dans les scènes urbaines à Montréal comme ailleurs, son œuvre essentiellement fondé sur l’étude de la lumière nous parle du quotidien, de solitude, de présence et du temps qui passe.

« En somme je suis un voyageur.  Peu importe où je suis, je regarde avec une certaine nostalgie comme si j’étais devant de vieilles photos,  alors tout devient clair et je vois réellement.  Bien sûr je peins la lumière, mais étudier la lumière c’est regarder le temps passer à travers les jours et les nuits, les saisons, etc… Alors d’une certaine façon, mon sujet c’est le temps ; Le temps qui passe dans nos vies, le temps que je voudrais capter, ou tout au moins me souvenir quand la magie était présente, et exprimer que j’étais là… je suis là. »

 

Depuis 1979 Richard Montpetit a présenté plus d’une trentaine (31) expositions solo dont une rétrospective au Musée Marc Aurèle Fortin en 1987. Exposés en permamence par les galeries d’art à travers le Canada, ses tableaux font partie de plusieurs collections publiques et privées.